Comment demander à son employeur de financer sa formation ?

Comment demander à son employeur de financer sa formation ? Chez Icademie, nous vous guidons et nous vous donnons tous les outils pour établir votre demande de financement.

Votre projet de formation est prêt et il ne manque plus qu'à trouver comment le financer ? Aujourd’hui, nous vous expliquons comment votre employeur peut vous aider financièrement et comment vendre votre projet de formation auprès de celui-ci.  

Votre projet de formation est prêt et il ne manque plus qu'à trouver comment le financer ? Aujourd’hui, nous vous expliquons comment votre employeur peut vous aider financièrement et comment vendre votre projet de formation auprès de celui-ci.  

1- Préparer votre dossier : 

Vous souhaitez vous lancer dans un projet de formation ? Super idée pour faire avancer votre carrière professionnelle, vous reconvertir ou tout simplement mettre à jour vos compétences, apprendre de nouvelles pratiques et de nouvelles technologies dans votre branche.

Première astuce, adaptez-vous à votre interlocuteur ! En effet, préparez votre dossier en fonction de la personne à qui vous allez faire la demande de financement de formation ; à un manager ? au service des Ressources Humaines ? Il est important d'adapter son discours à la cible, notamment parce qu'un service dédié aux Ressources Humaines connait déjà les droits et les modalités liés à la formation alors que votre manager ou votre patron n'y connaissent certainement rien. Vous bénéficiez peut-être même dans votre entreprise d'un service dédié à la formation qui saura vous guider et construire avec vous votre projet. 

Notre conseil : renseignez-vous auprès du service Ressources Humaines de votre entreprise sur le protocole à suivre. Si vous n'avez pas de service dédié aux Ressources Humaines alors, notez toutes les informations qui suivent dans cet article pour constituer un dossier complet avec toutes les informations nécessaires pour votre manager. Le but est de lui faciliter la tâche ! 

Ensuite, il faudra vous renseigner sur les différents dispositifs de financement existants afin de présenter celui ou ceux qui vous conviennent le mieux. Pour vous aider, nous vous avons fait un récapitulatif ci-dessous : 

Les différents dispositifs :

Plan de Formation Entreprise (PPE) : 

Chaque entreprise doit assurer la formation de ses salariés à leur poste de travail et veiller au maintien de leur capacité à occuper leur emploi ainsi que leur développement au sein de l'entreprise. Pour remplir cette mission, l’employeur doit leur proposer des formations prévues dans le cadre du plan de formation de l'entreprise. Toutefois, ce plan n’est pas obligatoire, renseignez-vous auprès de votre service Ressources Humaines pour plus d'informations. 

C’est l’entreprise ou l’administration qui met en place ce plan de formation afin de former ses employés pour le développement des compétences de ses salariés ou pour les adaptations futures sur son poste de travail. Ce financement se fait à la demande de l'administration, de la collectivité, de l'établissement et de l'employeur.  

Le salarié garde sa rémunération le temps de sa formation, les frais supplémentaires sont à la charge de l’employeur (hébergement, déplacement, repas).

Congé Individuel de Formation (CIF)

Il a remplacé l'ancien CIF (Congé Individuel de Formation), qui a disparu. C'est le Fongecif qui gère ce projet de transition qui permet aux salariés de se reconvertir sur leur temps de travail. Vous bénéficiez pour vous accompagner, si vous le souhaitez, d'un CEP (voir plus bas). Attention, dans le cadre de la formation à distance, le salaire rémunéré par le Fongecif ne concerne que les heures de mentorat, et pas l'intégralité des heures de formation. Par exemple, sur le parcours Chef de projet digital, vous serez rémunéré à hauteur d'une heure par semaine au lieu de quatorze.

Vous percevez une partie ou la totalité de votre salaire pendant la formation versé par votre employeur (qui se fait rembourser par l’Opacif). Le financement dépend de votre niveau de rémunération en tant que salarié et de la durée de votre formation :

  • Si la formation est inférieure à 1 an ou à 1200 heures : vous recevrez entre 80 à 90% du salaire habituellement perçu.
  • Si la formation est supérieure ou égale à 1 an ou 1200 heures : vous recevrez 60% du salaire habituellement perçu. 
  • Si votre salaire mensuel est supérieur à 2 Smic / est équivalent ou inférieur à 2 Smic, alors vous percevrez votre salaire habituel dans son intégralité.  

Les frais pédagogiques sont généralement pris en charge en intégralité par l’Opacif / Fongecif. Cependant, il y a très souvent un reste à charge dont le montant est fréquemment proportionnel à votre salaire. Pour obtenir un financement plus complet, vous pouvez parallèlement utiliser vos heures de votre CPF.

Si vous êtes en CDI, vous devez avoir 2 ans d’expérience professionnelle sous contrat + 1 an d’expérience dans l’entreprise actuelle (36 mois
pour les entreprises de moins de 11 salariés). Le salarié doit adresser une demande d’autorisation d’absence écrite à son employeur en lettre recommandée avec accusé de réception. Elle doit être envoyée 120 jours avant le début de la formation si celle-ci dure 6 mois ou plus et 60 jours si elle dure moins de 6 mois. Une fois cette autorisation accordée, le conseiller formation de l’Opacif vous aidera à monter votre dossier. Vous avez également la possibilité de vous faire accompagner par un Conseiller en Evolution Professionnelle (CEP). 

Si vous êtes en CDD, vous devez justifier de 2 ans en tant que salarié du privé durant les 5 dernières années dont un CDD de 4 mois dans la dernière année. Le CIF-CDD se déroule en dehors de la période d’exécution du CDD sauf cas exceptionnel avec accord de l’employeur. L’action de formation doit débuter au plus tard 12 mois après le terme du contrat. Faire une demande auprès de l’organisme de formation puis une demande d’autorisation à son employeur au moins 2 mois avant le début de la formation (4 mois pour une formation de plus de 6 mois). Cette demande se fait via le Bordereau Individuel d’Accès à la Formation (BIAF) délivré dès la signature du contrat de travail ou avec le dernier bulletin de paie. Ensuite, il s'agit de faire le dépôt du dossier complet au Fongecif.

Si vous êtes intérimaire, vous devez avoir cumulé 1600 heures dans votre profession au cours des 18 derniers mois dont 600 heures effectuées dans l’entreprise de travail temporaire ou le groupement d’entreprise où s’effectue la demande. Le salarié ne doit pas être employé dans une autre société d'intérim et observer un délai de franchise de 6 mois à 4 ans entre deux CIF. Attention, aucune prise en charge si vous choisissez une formation à distance (e-learning). Demander une autorisation d’absence écrite auprès de son employeur au plus tard 12 mois avant le début du congé. La demande de prise en charge se fera auprès du FAF-TT (Fonds d’assurance formation du travail temporaire).

CIF Hors Temps de Travail ou FHTT

Tout comme le CIF, cette mesure permet à l’employé de financer sa formation, mais cette formation peut se faire en toute discrétion et sans perte directe de rémunération puisqu’elle s’effectue en dehors des heures de travail.

L’OPCO prend en charge (partiellement ou entièrement) les coûts pédagogiques de la formation. Si le prix de la formation dépasse le plafond fixé par l’organisme financeur, le solde est à la charge du salarié. Le Congé Individuel de Formation hors temps de travail que vous envisagez peut entraîner des frais supplémentaires à ceux liés à votre activité professionnelle. Sous certaines conditions, l’OPCO peut participer au financement des frais d’hébergement, de repas et de transport. 

La formation suivie peut n'avoir aucun lien avec la fonction occupée, elle se déroule en dehors de votre temps de travail. La durée de l'action de formation doit être compris entre 120 heures et 1607 heures.


Pour être éligible, le demandeur doit justifier d'une activité salariée d'au moins un an dans l'entreprise et être lié à son employeur par un contrat de travail.   

La demande de prise en charge s'effectue directement auprès de l'OPACIF auquel votre employeur verse sa contribution au financement du CIF.  

La période de professionnalisation

L’objectif de la période de professionnalisation est de permettre une évolution professionnelle ou un maintien dans l’emploi des salariés au travers d’un parcours de formation individualisé. Cette période alternant enseignements théoriques et activité professionnelle peut se dérouler pendant ou hors du temps de travail. La période de professionnalisation peut être utilisée pour abonder le compte personnel de formation.

Le financement de la période de professionnalisation est assuré par l’OPCO auquel l’entreprise a versé sa contribution. Les actions de formation effectuées pendant le temps de travail donnent lieu au maintien par l’employeur de la rémunération du salarié. Hors du temps de travail, l’employeur doit verser au salarié une allocation de formation dont le montant est égal à 50 % de sa rémunération. 

Les périodes de professionnalisation sont accessibles aux salariés en contrat à durée indéterminée (CDI), aux salariés en contrat unique d’insertion (CUI) et à quelques cas particuliers (salariés en CDD relevant d’une structure d’insertion par l’activité économique, aux sportifs et entraîneurs professionnels selon l’article L. 222-2-3 du code du sport).

Les congés de formation

Ils vous permettent de prendre un congé, plus ou moins long en fonction des situations, an de réaliser une formation professionnelle. Si vous êtes représentant du personnel, vous pouvez bénéficier d’un dispositif de formation spécifique : 

  • Congé de formation économique, sociale et syndicale (CFESS) : Le salarié garde son salaire durant la formation payée par l’employeur. La formation prise en charge sera de 12 jours maximum pris en une ou plusieurs fois (18 jours pour les salariés appelés à exercer des responsabilités syndicales). Il n'y a pas besoin de faire partie d'un syndicat. Toutefois, il faut choisir une formation délivrée soit par un centre rattaché à des organisations syndicales de salariés reconnues représentatives sur le plan national, soit par des instituts spécialisés. Envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception d’autorisation d’absence minimum 30 jours avant le début
    de la formation en précisant la durée de l’absence sollicitée et le nom de l’organisme de formation.
  • Congé de formation des membres du comité d’entreprise (CE) : Le salarié garde son salaire durant la formation payée par l’employeur. La formation prise en charge est de 5 jours. Être salarié et être élu en tant que représentant du comité d’entreprise ou CHSCT. Une lettre recommandée avec accusé de réception doit être envoyée à son employeur en précisant la date, la durée, le prix et l’organisme de formation. La lettre doit être envoyée au moins 30 jours avant le début de la formation.
  • Congé de formation des membres du CHSCT : Le salarié garde son salaire durant la formation payée par l’employeur. La formation prise en charge est de 3 jours dans les entreprises de moins de 300 salariés et 5 jours dans celles de 300 salariés et plus.   Être salarié et être élu en tant que représentant du comité d’entreprise ou CHSCT. Une lettre recommandée avec accusé de réception doit être envoyée à son employeur en précisant la date, la durée, le prix et l’organisme de formation. La lettre doit être envoyée au moins 30 jours avant le début de la formation. 
  • Congé de formation d’un conseiller Prud’homal : Le salarié garde son salaire durant la formation payée par l’entreprise. Être élu en tant que membre d’un conseil de Prud’homme, être salarié, de nationalité française, avoir 21 ans et n’avoir aucune accusation pénale. Envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à son employeur. Cette lettre doit comporter la date, la durée, les horaires ainsi que le nom de l’organisme de formation. Elle doit être envoyée au minimum 30 jours avant le début de la formation en cas d’absence de 3 jours ou plus et 15 jours à l’avance en cas d’absence inférieure à 3 jours.
  • Congé de formation – Animateur ou cadre pour la jeunesse : La rémunération n’est pas maintenue pendant la formation. Être encadrant ou animateur de jeunesse et avoir moins de 25 ans. Il est possible de bénéficier de ce congé si vous avez plus de 25 ans à titre exceptionnel, pour la participation à un seul stage de formation supérieure d’animateurs.  Une lettre recommandée avec accusé de réception doit être envoyée à son employeur en précisant la date, la durée, le prix et l’organisme de formation. La lettre doit être envoyée au moins 30 jours avant le début de la formation. 

2- Renseignez-vous sur les modalités de la formation :

Vouloir se former c’est bien, encore faut-il savoir exactement de quoi on parle. Il existe énormément de cursus différent pour se former : formation en alternance, formation à distance, formation de VAE... Venez avec toutes les informations utiles pour demander votre financement de formation. 

Notre premier conseil, collecter les informations ci-dessous :

  • Quelle formation vous allez demander : alternance, à distance, VAE...
  • Combien de temps dura votre formation 
  • Ce fera-t-elle ou non sur votre temps de travail
  • Devez-vous prendre un congé ? Si oui de combien de temps (mois, semaines, années) ? 

Notre second conseil, mettez-vous à la place de l'employeur. Si vous faites une formation qui dure plusieurs semaines, vous ne serez pas présent en entreprise. Vous partez pour la bonne cause, mais l’employeur verra tout d’abord les inconvénients pour lui, en particulier en termes d’organisation et de rentabilité. Préparez vos arguments pour lui montrer les avantages pour son entreprise : 

  • Quelqu’un de plus compétent
  • Quelqu’un de plus polyvalent 
  • Une évolution de votre poste qui serait une opportunité pour l'entreprise
  • etc.

La formation est aussi positive pour vous que pour l'entreprise alors mettez avant tout en avant les avantages de votre projet de formation pour l'entreprise. Le but est de convaincre votre interlocuteur et non vous même ! 

3- Choisissez votre timing :

Vous devez faire votre demande dans un moment opportun et non entre deux réunions où votre manager est débordé. Les deux moments idéaux, pour faire cela, sont :

  • L'entretien annuel : L'entretien annuel d'évaluation est un outil de management pour l'employeur. C'est l'occasion pour lui d'échanger avec le salarié, d'évaluer les résultats de son activité, sa performance, et de fixer des objectifs pour l'année à venir.
  • L'entretien professionnel : L'entretien professionnel vise à accompagner le salarié dans ses perspectives d'évolution professionnelle (qualifications, changement de poste, promotion, ...) et identifier ses besoins de formation.

La loi prévoit que, tous les ans, nous ayons un entretien professionnel sur les enjeux de l’année, les objectifs, son évolution de carrière, etc. C'est le moment parfait pour évoquer votre projet de formation. 

4- La pertinence de votre choix de formation :

Comme nous le disons avant de demander le financement de votre formation vous devez préparer vos arguments. Qu'est-ce que ça apportera à l'entreprise ? Pourquoi c'est une opportunité pour l'équipe dont j’ai la gestion ? Comment cette formation fera évoluer nos services, notre rendement, notre communication, etc. ?

Il ne faut pas oublier que le salarié est souvent la personne la plus en prise avec les besoins et les spécificités de ses missions et du poste qu'il occupe. Vous êtes donc la personne la plus à même à définir les avantages de devenir plus compétent dans tel ou tel domaine et de les exposer à quelqu'un

Gardez en tête que votre évolution au travers d'une formation devra engager un retour sur investissement pour l'entreprise. 

Votre projet de formation est une Reconversion ? 

C'est un projet plus personnel qui sera sans doute plus difficile à soutenir. Cependant, là encore tout dépend de la plus-value que vous pourrez apporter ensuite : combler des effectifs manquants, création de poste...

Notre conseil, commencer par expliquer pourquoi vous avez envie de changer de métier et dans quel but. Puis faites le lien avec les besoins de votre entreprise. Les avantages de garder un employé qui souhaite se reconvertir sont nombreux : 

  • L’entreprise garde une expertise mobilisable
  • L’entreprise garde l'historique de ce qui a été 
  • Fidéliser un employé dans son entreprise
  • S’enrichir de nouvelles compétences 
  • etc.

5- Comment réussir votre pitch pour présenter votre projet de formation :

Présenter une demande de formation à son employeur, c’est discuter de personne à personne pour présenter son projet et espérer le voir aboutir. 

Notre conseil, il faut déjà commencer par tâter le terrain de la formation. Si un refus ferme et catégorique n’est pas opposé, alors il y a peut-être un sujet à approfondir. Puis lors de votre entretien annuel expliciter plus en profondeur votre projet. 

Entrainez-vous devant votre miroir pour connaitre votre discours. Il ne faut pas qu'il soit trop long ni trop court. La durée d'un pitch doit environ tenir sur 2 à 3 minutes maximum. 

Préparez-vous pour d'éventuelles questions. Montrez que vous avez étudier votre dossier en anticipant les questions que votre manager serait susceptible de vous poser. C'est à vous d'apporter les réponses. Si vraiment vous ne savez pas, ne mentez pas noter la question et dites à votre supérieur que vous reviendrez vers lui avec la réponse. 

Notre dernier conseil, avant de présenter votre projet de formation à l'oral, faite un courrier écrit, bien orthographié, mettant en avant l’importance de cette formation pour l’entreprise. Grâce à cet écrit, votre oral ne devrait plus qu'être une formalité si vous avez su convaincre du bien-fondé de votre démarche.

6- Nos modèles de lettres de motivations pour demander un financement de sa formation par écrit :

Pour suivre une formation courte pour acquérir de nouvelles compétences

"Monsieur le Directeur,

Employé en tant que [métier] dans votre établissement depuis plus de [années] ans, je souhaite désormais évoluer vers plus de responsabilités et devenir [futur métier].

Conscient que pour y arriver, je dois améliorer mes compétences, j'ai choisi de suivre une formation diplômante de [formation] dispensée par [institut, organismes ...]. Ce programme très complet prévoit un enseignement sur le management, la prévention des risques et l'étude des comportements.

Je sollicite donc auprès de vous un financement dans le cadre de la formation continue. De votre côté, la société aura à sa disposition du personnel qualifié dans l'éventualité d'une création de poste ou si une place venait à se libérer.

Je reste à votre disposition pour convenir d'un entretien si nécessaire et vous expliquer plus en détail le contenu de ce programme et mes ambitions personnelles.

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur, l'expression de mes salutations distinguées."

Pour suivre une formation longue 

"Madame la Directrice,

Cela fait [nombre d'années] ans que je travaille au sein de votre entreprise. D'abord comme jeune stagiaire, ensuite comme employé. Déjà à l'époque, lors de l'entretien pour mon embauche, vous m'aviez demandé comment j'envisageais une carrière chez vous. Mon idée aujourd'hui est toujours là même : [nommer votre projet : devenir cadre ou manger du service X].

Conscient qu'aujourd'hui notre service [nom du service] a besoin d'évoluer vers [perspective d'évolutions] notamment en mettant en place : 

[Liste des projets envisagés]

Pour faire cela j'aimerais vous exposer en quoi la formation [nom de la formation] peut-être une opportunité pour notre entreprise et pour mon évolution personnelle dans celle-ci. D'ailleurs, j'ai déjà acquis au cours des dernières années une expérience solide et des connaissances pratiques qui me permette d'avoir une meilleure vision de l'avenir des besoins du métier [nom du métier]. 

Cependant pour progresser, faire évoluer le service et ma carrière cela exige d'approfondir des connaissances spécifiques, notamment dans le domaine du [nom vers le domaine vers lequel vous voulez évoluer], que je ne peux acquérir que via une formation. Me permettre de la suivre vous garantirait de disposer d'un futur cadre impliqué, soucieux du devenir de votre entreprise, mais également bien formé.

J'ai également bien conscience des conséquences d'une absence prolongée sur mon service. Toutefois, après discussion avec mes collègues, nous avons identifié différentes pistes pour rendre mon absence la moins impactante possible. Cela inclut notamment des sessions de télétravail et des échanges réguliers via WhatsApp. Je vous propose de vous présenter l'ensemble des solutions retenues lors de notre prochain entretien ainsi que mon projet de formation en détails.

Dans l'espoir d'une réponse favorable et restant à votre disposition pour en discuter, je vous prie de croire, Madame la Directrice, à mes sincères salutations."